B-Shape T.M.C

T. Tesla 7.0 de puissance magnétique

M. Magnétique (champ électromagnétique)

C. Contraction supramaximale à ondes directes

Que fait le traitement B-Shape T. M. C.?

20% de réduction de la graisse

18% d'augmentation de la masse musculaire

11% d'augmentation de la fermeté

Augmentation du métabolisme

 

 

Étapes de la réduction des graisses

1. Contractions supramaximales dans le muscle

Des fréquences électromagnétiques sont libérées, provoquant des contractions supramaximales dans les muscles.

 

2. Production importante d'acide lactique

Les contractions provoquent une forte production d'acide lactique.


3. Attaque des graisses par l'acide lactique

En raison du manque d'activité physique ou d'une alimentation saine, les graisses s'accumulent dans les cellules adipeuses. L'acide lactique attaque cette graisse accumulée.
 

4. Élimination des graisses

Cette attaque permet de réduire les graisses, car elle les transforme en énergie pour le corps et les muscles. Les cellules graisseuses sont laissées vides, ce qui fait que le muscle occupe cet espace et gagne en fermeté.

Augmentation de la masse et de la fermeté musculaires

Les contractions supramaximales libèrent une grande quantité d'acide lactique et augmentent l'apport énergétique des cellules graisseuses. L'acide lactique signale alors aux cellules adipeuses de commencer la lipolyse, qui est le processus par lequel la graisse est détruite. 

Développement progressif de la masse musculaire

Les contractions stimulent ensuite une réponse dans le muscle avec un remodelage profond de sa structure interne. Il en résulte une augmentation de la densité et du volume musculaire. La masse musculaire se développe progressivement - les fibres deviennent plus serrées et plus fortes, et le muscle lui-même est plus ferme.

Masse et fermeté musculaires

  • Le muscle au repos : En raison du manque d'activité physique et d'autres facteurs, la fibre musculaire est plus faible
  • Microdéchirure musculaire : Le B-Shape T. M. C. interagit avec les fibres musculaires, et ce processus induit une contraction supramaximale. Cela entraîne le remodelage de la structure interne du muscle et donc l'apparition de microdéchirures
  • Réparation : Le muscle se répare naturellement par la création d'une nouvelle chaîne de protéines qui guérit les microdéchirures en profondeur